Mon contraire et moi

Je suis mon seul et unique ennemi
Ou bien je sui Narcisse
Je mets des œillères sur mes envies
Ou bien je cède à tous mes caprices

Je parle, je règle, je prévois
Et finalement je laisse aller
Je rassure, je planifie, « ne t’inquiète pas »
Sans savoir où aller

Faut me prendre comme ci et me garder comme ca
Mon contraire et moi

Je suis Roméo sous le balcon
Ou Don Juan valsant de cœur en cœur
Je passe mes journées à écrire ton nom
Et j’oublie de t’offrir des fleurs

Je les laisse se plaindre et pleurer
Ou bien je « baby-sitte », je réconforte
Je voudrais tous les adopter
Sauf quand les enfants m’insupportent

Faut me prendre comme ci et me garder comme ca
Mon contraire et moi

Je soliloque, je monologue, je me révolte
Et puis j’aquabonise
Je me bats me voilà Don Quichotte
Ou je laisse triompher la bêtise

Je rêve de couver mon nid
Ou je l’envole en silence
Je chasse ma tribu, je la banni
Ou bien je mène la transhumance

Faut me prendre comme ci et me garder comme ca
Mon contraire et moi

Je rêve de gloire éternelle et d’œuvres complètes
Mais je mourrais surement dans la misère
Car vois-tu les poètes
Sont tout et leur contraire

© Cécilien GREGOIRE mai 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s