T’appartenir

Etre à toi
Toi qui es ma lumière
Et suivre tes pas
Comme un chemin de prières.

Moi que tous nomment monsieur blasphème
Je veux bien croire en tout et n’importe quoi
J’accepte qu’on me frappe d’anathème
Qu’on me dépossède de mon moi

Marcher, marcher toujours, marcher encore
Comme Saint-Jacques vers Compostelle
Marcher pieds nus jusqu’à ton corps
Qui est ma seule et unique chapelle

Devant toi m’agenouiller
Et te faire comme offrande
Mon âme, mon moi tout entier
Quelque soit la réprimande

Poser ma bouche sur tes dentelles
Comme on embrasse une icône
Mais un simple mortel
Peut-il toucher une madone ?

Voler tous les mots de la langue française
Pour te bâtir une supplique
A coté duquel n’es t que foutaise
Le cantique des cantiques

Si nous sommes plusieurs à effectuer ce pèlerinage
J’accepte une moitié de toi
Un seul bouton de ton corsage
Un minuscule coin de ton beffroi

Ne plus quitter ta lumière
Une fois celle-ci atteinte
Ne plus revenir en arrière
Mourir dans une étreinte

© Cécilien GREGOIRE aout 2010-08-22

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s