La porte de ton monde

Tu es entrée dans ma vie
Alors que je voulais la quitter
On fait ami-ami
Comme si de rien n’était

Qu’on torture mon honneur
Et que l’on me carnage
Qu’on guillotine mon cœur
Et mette mon âme en cage

S’il faut suivre en silence
Le diktat de tes yeux
Et me soumettre à la puissance
De chacun de tes vœux

Si je dois à genoux t’appartenir
Laisser derrières moi mes combats
Pour entrer dans ton avenir
Et régler ma vie sur chacun de tes pas

S’il faut que je brule ma fierté
Sur l’autel de tes désirs
Et que ma conduite soit dictée
Par chacun de tes sourires

Meme si tu fais de mon être
Un champ de bataille après incendie
Meme si tu me dis tous les jours peut-être
Alors que je rêve d’un oui.

Si je dois marchander minutes après minutes
Pour embrasser tes boucles blondes
S’il faut que seul je lutte
Pour frapper à la porte de ton monde

M’envoler avec le vent qui passe
Suivre chacun de tes caprices
Pour que jamais ne s’efface
Le gout de tes lèvres délices

Comment font-ils pour vivre
Ceux qui jamais ne t’ont respiré
Est-il possible de survivre
Sans un seul de tes baisers

Tan pis si je ne marque pas l’histoire
Si le succès m’éconduit
Et que mes réussites soient dérisoires
Tant que tu m’offre tes nuits.

Ils ont beau me répéter qu’on ne devient pas plus beaux
En brisant des miroirs
Tous ces biens penchants sentimentaux
Je ne veux pas les croire.

© Cécilien GREGOIRE 2010-09-01

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s