Les têtes dures

Qui sommes- nous ? Et d’où venons-nous ?
Peu importe ce que vous pensez de nous
Nous sommes les têtus, les rebelles
A l’amour et à la fraternité nous sommes fidèles

On nous traite de tous les maux
Tan pis s’ils nous abreuvent de leurs injures
Nous voulons croire à un monde plus beau
Nous sommes les têtes dures

S’il nous arrive de courber l’échine
De mettre un mouchoir sur notre orgueil
Nous qui sommes frangins, frangines
Jamais nous ne ferons le deuil

De ce à quoi nous croyons
Braves utopiste, chères têtes dures
Nous partageons même les haillons
Les déceptions et les coups durs

Souvent ils nous raillent
Les importants, les plein de grades
Il faudra bien qu’ils s’en aillent
Avec ou sans barricades

Nous sommes la mauvaise graine
Celle qui pousse pour emmerder
Dieu, les patrons et la reine
Jamais ils ne pourront nous arracher

Les décorés, les pleins de médailles
Ne sont pas de notre classe
Il faudra bien vaille que vaille
Que l’on s’en débarrasse

Nous sommes les têtes dures, les rebelles
Peu importe qu’ils nous brisent
Qu’ils nous cassent les ailes
Toujours renait le temps des cerises

Qui sommes- nous ? Et d’où venons-nous ?
Peu importe ce que vous pensez de nous
Nous sommes les têtus, les rebelles
A l’amour et à la fraternité nous sommes fidèles

Toujours renait le temps des cerises
Toujours renait le temps des cerises

© Cécilien GREGOIRE mars 2011

 

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s