Mademoiselle

Mes amies, mes frangines
Mes rouges-et-noires au féminin
Pourquoi vouloir que les copines
Se heurte à ce mur de Berlin
Madame

O mes olympes, ö mes Louise des temps modernes
Vos combats je les sais par cœur
Devant vous je me prosterne
Mais ce mot là me fait peur
Madame

C’est solennel, c’est militaire
Une alliance c’est une frontière
Même si on la passe en étant volontaire
Cela reste un retour en arrière
Madame

Toi qui a 20 à peine
Et des yeux gratte-ciel
Toi qui a des joues porcelaines
Tu portes la fraicheur d’une demoiselle.
Mes petites sœurs des poing fermés
Je vous en conjure, mes amours, mes soleils
Au nom de sa liberté
N’enfermez pas mademoiselle

Gardez-moi mademoiselle
Mademoiselle

© Céclien GREGOIRE

Avril-mai 2012

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s