La Colombe ou l’Hirondelle

Pour Rémi (et les autres…)

Un rebelle est un rebelle
Deux sanglots font un seul glas
Et quand vient l’aube cruelle
Passent de vie à trépas

Qu’importe la couleur de roses
Qu’elle fut verte ou qu’elle fut rouge
Qu’importe le vers ou la prose
Quand plus rien jamais ne bouge
Que le vent mauvais qui souffle
Sur la Belle et ses enfants
Quand le silence des pantoufles
Fait un bruit assourdissant,
Qu’importe la couleur des roses
Qu’elle fut verte ou qu’elle fut rouge
Qu’importe le vers ou la prose
Quand tombe sur l’ombre rouge
L’aveugle violence des fous

Un rebelle est un rebelle
Mais un Juste n’est qu’un homme
Dont la vie si elle fut belle
Ne mérite qu’on la gomme
Et le trépas pour la Belle
N’est point trépas ordinaire
Un rebelle est un rebelle
D’où que soit originaire
La colombe ou l’hirondelle
Qu’importe les armes et les murs
Qu’importe que sonne le glas
Rien n’effraye les cœurs purs,
Ni cerise dans le verglas
Ni l’aveugle violence des fous

Des larmes encore des larmes
Et puis la poésie
Toujours, contre les armes
Et conntre la folie
La folie ce sont les hommes
Enfin ceux qui se taisent
Pendant que d’autres hommes
Soufflent en choeur sur les braises
Mettent le feu aux plaines
Vident les océans
Serrent la main à la haine
Et n’offrent aux enfants
Q’un avenir qui n’est pas
Ou bien qui n’est que flou
Cerise dans le verglas
Aveugle violence des fous

© Cécilien GREGOIRE

Novembre 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s