Débonnaire

Il est une heure à peu-presque
Et je rentre chez moi
Personnage d’une fresque
Où ne manque que toi.

J’ai bu l’année dernière
Et je bois la prochaine
Comme autant de rivières
Pour y noyer ma peine

Au bout de cette rue
Si céleste et perdue
Posé sur le trottoir
Se trouve ce comptoir
Où j’aime à naviguer
Sur l’océan bleuté
Du rhum partagé
Et venir y plonger.

C’est pour la famille
Du quartier de mon enfance
Que les tables s’écarquillent
Au son des verres qui dansent

Tranquille. Le long de la fenêtre
C’est là que j’aime à être.
Simplement attablé. A soigner mon mal-être

Souvent m’accompagnent
Tous mes compagnons
Que l’on dit d’infortunes
Des amis de houblons
Camarades de champagne…

Au clair de ta brune
Mon ami Nico. J’aime ton bistrot
Où quand il n’y’ en a plus. Il y’en a encore trop.
Ici, tu payes toujours moins
Que ce que tu bois
A ce bistrot du coin
Je sais ce que je dois…

Si un jour la mer m’emporte.
Toujours!Toujours ! Comme étoile polaire
Me guidera la grande porte
Et la façade du débonnaire.

21 Janvier 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s