Beaucoup de Toi

 

A Mon Père

Chaque mot qui s’enlace
Sur mes lignes impromptues
S’écrivent pour que la trace
Toujours se perpétue

Ce Poétique moi
C’est beaucoup de Toi…

Chaque frisson d’hiver
Qui s’abattent en rafales
Quand brulent les hivers
Tragique carnaval

Ce nostalgique moi
C’est beaucoup de Toi…

Chaque dix mai au soir
Quand ton espoir se pose
Sur mes rêves de Grand Soir
Tu me racontes la Rose…

Ce Socialisme en moi
C’est beaucoup de Toi…

Chaque vers de Leprest
M’aidant dans le tumulte
Quand trop grande est la veste
Du monde des adultes

Ce chansonesque moi
C’est beaucoup de Toi

Chaque pas que je fais
Dans ces rues sans lumières
Chaque pas que je fais
Franchissant  les frontières

Cette liberté en moi
C’est beaucoup de toi

Cette vie que je mène
Mi reclus mi bohème
Cette vie qui m’amène
A écrire ces poèmes
C’est à toi. Rien qu’à toi.
Que je dois de la vivre
Et c’est beaucoup de toi
Qui compose mon livre…

12 Aout 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s